Les images mentales

Un jeune berger suisse fut enlevé par des bohémiens de passage . Lorsqu’il fut poussé sans ménagements dans leur chariot , il entendit sonner la cloche du village . Le son devenait de plus en plus faible à mesure que s’éloignait le chariot . Mais le timbre spécial de cette cloche laissa une impression permanente dans l’esprit de l’enfant .

Des années plus tard , alors qu’il grandissait , le souvenir de cette cloche suscita en lui un désir incessant , qui le rendit las de la vie de bohémien . Alors , il s’enfuit du camp des bohémiens et se mit à chercher . Il lui tardait de revenir à son véritable foyer . Il voyagea de pays en pays , de village en village , écoutant intensément pour retrouver le timbre spécial de cette cloche unique . Il entendit bien des carillons pendant qu’il voyageait , mais toujours il détectait un son différent , et alors il refusait de se laisser leurrer .

Finalement , pendant qu’il se reposait au bord d’une route , il entendit un faible carillon familier . Il se dirigea de ce côté . A mesure qu’il avançait , il accélérait le pas . Quelque chose en lui savait qu’il entendait enfin la cloche de son village . Et il fut ainsi guidé jusque chez lui . De même , le son de la vérité se trouve en chacun . Et ce n’est pas simplement quelque chose de mystique ou philosophique . C’est un fait pratique . Si un homme apprend à l’écouter , s’il refuse d’être leurré par de faux sons , il retrouvera sa maison . La voix de la vérité sera toujours reconnue par l’homme qui l’écoute . Et chaque homme a la capacité lui permettant de l’écouter et de la suivre . ( Image mentale 1 )

La fable parle d’un voyageur qui suivait la route en trébuchant , avec un rocher dans une main et une brique dans l’autre . Sur son dos , il portait un sac de terre , et à sa veste était attaché un long pied de vigne . Sur sa tête se balançait un lourd potiron . Sur le chemin il rencontra un villageois qui lui demanda : « Voyageur fatigué , pourquoi vous charger de ce gros rocher ? »

« C’est bizarre » , répondit le voyageur , « mais jusque-là je ne l’avais vraiment jamais remarqué » . Puis il rejeta le rocher sur le côté de la route et se sentit beaucoup plus à l’aise . Survint un autre villageois qui s’informa : « Voyageur fatigué , pourquoi vous épuiser à porter ce lourd potiron ? »

« Je suis content que vous me le signaliez » , dit le voyageur , « car je ne m’étais pas rendu compte du mal que je me faisais » . Puis il rejeta le potiron de sa tête et marcha d’un pas beaucoup plus léger .

Un par un , les villageois le rendirent conscient de ses fardeaux inutiles . Et il les abandonna l’un après l’autre . Finalement , il fut un homme libre , et il marcha comme tel . ( Image mentale 5 )

Imaginez que vous êtes entouré d’une foule de gens . Une douzaine de voix crient à la fois , en vous disant ce que vous désirez . Elles soutiennent que vous voulez la célébrité , la fortune , la puissance , etc…Vous tournoyez , croyant chaque voix tour à tour . Rien d’étonnant que vous soyiez désorienté . Mais vous devenez fatigué de tous ces cris , et vous vous éloignez lentement . Les voix deviennent de plus en plus faibles . Enfin , pour la première fois de votre vie vous vous entendez vous-même . Et maintenant , grand jour , cette voix intérieure vous dit ce que vous attendez réellement de la vie .

Laissez-moi maintenant vous poser une question : A présent que vous pouvez entendre votre voix intérieure , que vous dit-elle qu’il vous faut ? ( Image mentale 15 )

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site