accidents

Ados : évitez les pièges cet été !

L'été est la période de l'année où les jeunes sont livrés à eux-mêmes . Ils découvrent les choses de la vie et bravent les interdits . Dans certains cas , les conséquences peuvent s'avérer dramatiques et irréversibles . Voici quelques conseils pour ne pas regretter son prochain été .

Les amours de vacances : les amours de vacances ne durent en général que le temps des vacances . Rares sont ceux qui durent après l'été . Les premières amours peuvent parfois laisser un goût amer . La nécessité de se protéger vis-à-vis du sida ( et d'autres maladies ) paraît moins intégrée chez les 18-24 ans qui ont , en grande majorité , commencé leur vie sexuelle après 1996 , date de l'arrivée des multithérapies . Ces jeunes ont moins bénéficié de la forte médiatisation du sida des années 80 et du début des années 90 . Il en résulte une moindre sensibilisation à l'égard du sida et le début d'un désengagement face aux comportements de prévention .

Chez les jeunes filles , le recours à la pilule croît avec l'âge . Moins d'un tiers des adolescentes la prennent lors des premiers rapports sexuels . Environ un jeune sur dix n'a utilisé ni le préservatif ni la pilule lors des premiers et derniers rapports sexuels .

L'alcool : aujourd'hui l'alcool touche tous les âges et toutes les couches de la société . Les jeunes commencent à boire de plus en plus tôt . Mais l'été , la chaleur et l'alcool ne font pas bon ménage . L'alcool est la première cause de décès chez les jeunes hommes européens . Dans la tranche d'âge de 15 à 29 ans , pas moins d'un décès sur quatre lui est imputable .

Les accidents , et particulièrement ceux de la circulation , impliquent souvent une personne qui présente une alcoolémie importante . Ainsi , le réseau de surveillance de la gendarmerie a permis d'estimer à 38 % le pourcentage d'accidents mortels dans lesquels est impliqué un conducteur dont l'alcoolémie est supérieure à la norme autorisée ( 0,5 g/litre ) . Plus d'un tiers des personnes qui font une tentative de suicide sont en état d'ébriété . La corrélation de la carte du suicide avec celle de l'alcoolémie est évidente .

Les drogues : l'été est la période la plus propice à la découverte des drogues douces . Les effets de la consommation de cannabis sont variables ; légère euphorie accompagnée d'un sentiment d'apaisement et d'une envie spontanée de rire , légère somnolence . Des doses fortes entraînent rapidement des difficultés à accomplir une tâche , perturbent la perception du temps , la perception visuelle et la mémoire immédiate , et provoquent une léthargie .

Les principaux effets physiques du cannabis peuvent provoquer , selon la personne , la quantité consommée et la composition du produit : une augmentation du rythme du pouls ( palpitations ) , une diminution de la salivation ( bouche sèche ) , un gonflement des vaisseaux sanguins ( yeux rouges ) , parfois une sensation de nausée . Même si les effets nocifs du cannabis sur la santé sont moins importants que ceux d'autres substances , l'appareil respiratoire est exposé aux risques du tabac .

Les accidents de la route : les accidents de la route demeurent la première cause de mortalité chez les jeunes . Entre 300.000 et 800.000 personnes roulent sans permis en France , dont une majorité de jeunes . C'est le coût du permis de conduire qui est la cause de cette illégalité . Avec le permis de conduire à 1 euro par jour mis en place le 1er juillet 2005 , les jeunes peuvent , dès 18 ans passer cet examen sans attendre d'entrer dans la vie active .

Les jeunes , lors de l'été , sortent davantage en boîte de nuit ou dans des pubs . Les accidents de scooters sont aussi très nombreux en été . Les motards sont plus vulnérables lors d'accidents .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site